28 mai 2015

ET SI ON AIMAIT LA FRANCE de BERNARD MARIS

Voici le livre posthume d'un honnête homme. Bernard Maris a été assassiné le 7 janvier 2014 dans les locaux de Charlie Hebdo, journal dans lequel il tenait la rublrique économie sous la signature d'Oncle Bernard. Bernard Maris m'enchante par son franc parler, ses coups de gueule, son intêret filial teinté d'humour pour Genevoix, son admiration pour Houellebec... Je fulmine et je jubile souvent au même diapason. Sa définition sartrienne du salaud me plaît : "celui qui fait une mauvaise action et le... [Lire la suite]