Maurice Carême  écrit de bien charmants poèmes sur nos amis les  bêtes, 

Je vous offre celui-ci  :                                                       

 QUATUOR

Le matou de Léon
Aimait l'accordéon ;

L'angora deCéline
Pinçait la mandoline

Et celui de Simone,
Avec son saxophone,

Savait faire pleurer
Les chattes du quartier.

Ces joueurs solitaires,
Un jour, se concertèrent.

Justement, la fauvette
De la vielle Antoinette

Venait de terminer
Un quatuor en ré

Mais on chercha en vain
Un autre musicien,

Et ce hasard sauva,
D'un vulgaire trépas

sous des griffes félines,
La souris d'Adolphine

Qui durant tout l'été,
A l'ombre de sa hutte,

Avait appris la flûte
Sur un roseau troué.

 

Image

Dessin de Geneviève  Masouin