La  Flûte enchantée fut créée pour la première fois le 20 septembre 1791 à Vienne , quelques mois avant la mort de Mozart .

 

ImageMozart

 

 

Le librettiste, Emanuel Schikaneder était aussi un comédien éminent et un metteur en scène minutieux et exigeant.

 

Ce dernier opéra de Mozart est un opéra-féerie, style qui faisait alors fureur à Vienne.

Cet opéra présente un "équilibre inspiré"  à mi-chemin entre l'absurde et la philosophie  Et sous une apparence frivole il est d'une " sublime noblesse" ...

 

Image (2)Schikaneder

 

 

 

De quoi s'agit-il ?

Alors que le prince, Tamino se promène , il est poursuivi par un énorme serpent qui veut le manger tout cru. Trois dames arrivent et  tuent la bête d'une fléche opportune et s'en vont. Papageno arrive en agitant ses cages d'oiseaux et en faisant le pitre . Il dit à Tamino que c'est lui qui a tué le monstre. Les dames mécontentes reviennent et lui ferment momentanément la bouches avec un cadenas d 'or.

La Reine de la Nuit envoie les trois dames remettre à Tamino le portrait de sa fille Pamina.Il en tombe amoureux-fou.

Arrive la reine qui demande à Tamino d'aller délivrer sa fille qui lui  a été enlevée par Sarastro qu'elle calomnie allègrement dans un chant époustouflant et coléreux. Elle lui donne une flûte enchantée, taillée par le père de Tamina, son mari, en un instant magique, dans la plus profonde racine d'une chêne millenaire, sous la tempête, le tonnerre et la foudre... 

Le très méchant Monostatos garde Tamina  prisonnnière et veut la séduire, mais elle s'enfuit, entrevoit Tamino et  en tombe  follement amoureuse. Monostatos veut la reprendre brutalement. Papageno joue alors de ses clochettes magiques et Monostatos et les esclaves s'en vont en dansant, sautillant et chantant.

Papageno et Tamina chantent : "Seule l'harmonie de l'amitié peut aplanir toutes nos difficultés"...

 

 

Sarastro arrive dans une clairière 

 où se trouve le Temple de la Sagesse entre le Temple de la Raison et le Temple de la nature

Pamina tremble de peur et tient le couteau que lui a donné sa mère pour tuer Sarastro qu'elle croît abominable.

Que lui diras-tu ? demande Papageno

DIE WAHRHEIT  ! répond Pamina, LA VERITE !

 

Sarastro s'explique. La Reine de la nuit veut s'emparer  des pouvoirs magiques que son mari a confié à Sarastro en mourant, c'est à dire du cercle solaire aux 7 rayons que porte Sarastro sur la poitrine.

La reine n'a plus de pouvoir,  elle chante sa fureur et sa folie dans des vocalises fulgurantes  et disparait

 

La cérémonie d'initiation a lieu. Sarastro décline les qualités de Tamino : vertueux, discret et bon...

"Un homme est ferme de propos, lorsqu'il réfléchit avant de parler"

En conclusion Tamino retrouve Pamina, Papageno reçoit une jolie Papagena

Et tout se termine pour le mieux dans le meilleur des mondes

 

Mozart nous administre magistralement une musique sublime où se manifestent tous les sentiments humains

 

 

Image (4)