Comme une violoniste inspirée, Christiane Singer " nous parle avec son âme ", dirait  Yehudi Menuhin

 

Christiane SINGER

 

"Rastenberg" est un château féodal situé en Autriche.

 Christiane Singer, qui habite vraiment ce lieu  et y est attachée, nous transporte de son écriture vibrante et inspirée dans les arcanes réels ou imaginaires de cette vénérable demeure....

 

"Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?"

" Il est difficile au milieu du brouhaha de notre civilisation qui a le vide et le silence en horreur d'entendre la petite phrase qui, à elle seule, peut faire basculer une vie : Où cours-tu ?

Si au contraire nous faisions halte -ou volte-face-,alors se révèlerait l'inattendu: ce que depuis toujours nous recherchons dehors veut naître en nous."

 

"Derniers fragments d'un long voyage"

Un jeune médecin lui ayant appris sans ambages qu'il lui restait six mois à vivre, Christiane Singer décide d'écrire pendant six mois  ses réflexions, ses angoisses, ses méditations et ses  joies.

Voici l'épitaphe qu'elle a composée

" Bitte glaubt nicht, dass ich gestorben bin.

Ich bin voll lebendig von einem Leben in das andere gewandelt."

(" Ne croyez pas que je sois morte, je m'en suis allée pleinement vivante d'une vie vers une autre").

.....

 

Christiane Singer nait à Marseille en 1943. Son père est d'origine juive hongroise et sa mère catholique ukrainiènne.Elle se marie, part à vienne et suit les cours de K.G. Dürckheim ( disciple de C.G. Jung). D'abord lectrice à l'université de Bâle puis chargée de cours à l'université de Fribourg, elle se consacre ensuite à ses activités littéraires. Elle est un écrivain de sensibibilité chrétienne imprégnée de sagesse orientale qui s'abstient de donner des leçons de morale et exclut tout dogmatisme.(Source biographique : Calendrier, Parole de Sagesse)